Rechercher

Stage, emploi & job étudiant

Animateur : "être calme, patient et juste"

Maïté, 23 ans, nous parle de son job d'animatrice de centres aérés.

Où travailles-tu ?

Je travaille dans une ville de la métropole lilloise en ALSH (Accueils de Loisirs Sans Hébergement) chaque mercredi et chaque été.

Quel a été ton parcours ?

J'ai obtenu le BAFA en 2002 à 17 ans puis l'AFPS (Attestation de Formation aux Premiers Secours) en 2006. Cet été, je serai animatrice pour la 7ème année consécutive.

Pourquoi avoir choisi ce job ?

D'abord pour le contact avec les enfants. C'est aussi un emploi où l'on a beaucoup de responsabilités et surtout, souhaitant devenir enseignante, travailler en centres aérés est un bon apprentissage.

As-tu effectué des stages ?

Oui, des stages de BAFA : un stage pratique et une session d'approfondissement.

As-tu une définition de ce métier ?

Amuser les enfants en respectant leur rythme, leur développement et leur créativité.

D'après ce que tu as pu voir, quels sont les avantages et les inconvénients de ce métier ?

Le grand apport des enfants pour le côté positif.
La présence et la disponibilité continue ainsi le nombre d'heures de travail très important pour le côté négatif.

Qu'aimes-tu dans ce job ?

Le monde, la diversité des enfants, la créativité...

Pour toi, quelles sont les qualités nécessaires pour être animateur ?

Le plus important est d'être présent, respectueux, juste, calme et patient.

Quelles sont tes perspectives d'évolution ?

Devenir directrice d'ALSH.

Enfin, as-tu des conseils à donner à ceux qui aimeraient suivre la même formation ?

Etre toujours disponible, avoir beaucoup de créativité, être à l'écoute des enfants.

Consultez également les articles associés :

Devenir animateur jeunesse
Devenir animateur socio-culturel
Responsable d'un service animation jeunesse

aide financière pour mutuelle étudiante

Etudiants boursiers : votre mutuelle SMENO remboursée par le Conseil régional Hauts-de-France

Vie pratique & bons plans étudiants -

Le Conseil régional Hauts-de-France propose une aide de 90 € pour permettre aux étudiants boursiers de souscrire à une complémentaire santé et ainsi bénéficier d’un meilleur accès aux soins.

Médecine douce

Les médecines douces : la SMENO vous rembourse !

La SMENO -

Connaissez-vous les médecines douces ? Pour près de 40% des français, elles peuvent être complémentaires à la médecine généraliste. Alors, comment se faire soigner avec les médecines douces quand on a un budget étudiant ? La SMENO a la solution...

Semaine du bien-être étudiant 2018 : 12ème édition

Semaine du bien-être étudiant 2018 : programme

Santé, bien-être & prévention -

En partenariat avec les CROUS, la 12ème édition de la Semaine du bien-être étudiant aura lieu du 19 au 23 novembre 2018 dans plusieurs dizaines d’établissements d’enseignement supérieur.

La SMENO s'engage pour mieux vous satisfaire

Faire de votre satisfaction une priorité

Newsletter
Soyez au courant des actualités SMENO :