Rechercher

Santé, bien-être & prévention

Automédication : comment ne pas prendre de risque

Quand on est étudiant (et qu’on a très souvent un budget limité), on aurait tendance à repousser au maximum le passage du médecin… Or, il suffit d’être bien informé pour ne rien débourser !

Pourquoi ne pas négliger sa santé ? 

D’abord parce que les conséquences pourraient être désastreuses ! Sans vouloir vous alarmer, il vaut mieux prendre les problèmes à temps au lieu de les laisser traîner et potentiellement s’aggraver (et vous pouvez appliquer ce mantra à d’autres domaines de votre vie, comme ces devoirs maison que vous travaillez systématiquement dans l’urgence…). Donc, ne vous improvisez pas médecin et apprenez à détecter les situations où il est nécessaire de prendre un rendez-vous.

Quand peut-on sans risque faire de l’automédication ?

Les médicaments ne doivent pas être pris à la légère car il peuvent entraîner des effets indésirables voire parfois graves. Alors, comment ne pas se tromper ? D’abord, il faut réserver l’automédication aux symptômes bénins. Exemple : un nez qui coule, un mal de tête, des douleurs menstruelles, une digestion lente, etc. 

La règle à respecter est d’éviter le mélange de molécules. En cas de douleur, privilégiez alors un antalgique seul comme le paracétamol, qui présente moins de risque que l’aspirine et l'ibuprofène. Lisez toujours la notice et respectez la posologie (c’est-à-dire les doses prescrites selon votre poids).

Quand aller chez le médecin ?

Après la prise d’un médicament en automédication, surveillez l’évolution des symptômes : s’ils n’ont pas totalement disparu, prenez rendez-vous ! 

Ne faites jamais d’automédication si vous prenez déjà des médicaments, demandez l’avis de votre médecin ou à la rigueur, de votre pharmacien. 

Un maux de tête seul, s’il reste léger, ne présente pas de danger. Par contre, s’il s’accompagne de vomissements, de douleurs à la nuque ou encore une diarrhée aiguë, consultez. Il en va de même si vous vous découvrez un symptôme que vous n’avez encore jamais expérimenté. 

Comment se faire rembourser ?

En automédication, vous achetez vos médicaments plein tarif et ne vous ne pourrez pas demander de remboursement. Tous les médicaments n’étant pas pris en charge à 100 % par la Sécurité Sociale, il peut être intéressant de prendre une complémentaire santé, appelée aussi “mutuelle”, histoire de ne plus avoir à y penser. Justement, la SMENO propose un forfait automédication dans deux de ses complémentaires santé (Mut L et Mut XL) ainsi que dans son nouveau produit, le Pack Santé. Mieux vaut prévenir que guérir, comme on dit.

Mutuelle santé
À partir de 5,50€/mois
Mutuelle santéDevis gratuit et immédiat
Pack Santé
30€/an
Pack SantéVoir les garanties
Jeu Saint-Valentin 2019

Saint-Valentin 2019 : quel starter pack choisis-tu ?

La SMENO -

Du 8 au 17 février 2019, venez participer à notre Grand jeu Saint-Valentin sur Facebook et tentez de remporter des cartes cadeaux Netflix, Uber Eats, FNAC ou des smartbox de restautant ou beauté.

Actions solidaires : les étudiants aussi peuvent agir

Vie pratique & bons plans étudiants -

En étant étudiant, on a parfois l’impression de ne pas avoir les moyens d’aider les autres, bien que l’envie soit présente. Il existe pourtant des gestes et actions solidaires simples pour favoriser l’entraide. Certaines activités (qui ne coûtent pas grand chose) peuvent avoir des impacts directs et concrets sur notre monde et le rendre meilleur !

Dangers des écrans

Les écrans, c'est vraiment dangereux ?

Santé, bien-être & prévention -

Selon une étude, les jeunes français de 16-30 ans passeraient environ 2h12 par jour sur leur smartphone, dont 43 minutes sur les réseaux sociaux ! Alors, les écrans sont-ils dangereux pour la santé ? La SMENO a mené l’enquête !

La SMENO s'engage pour mieux vous satisfaire

Faire de votre satisfaction une priorité

Newsletter
Soyez au courant des actualités SMENO :