BLOG

Sécurité sociale, mutuelles et assurances pour étudiants et jeunes actifs

Publié le dans Santé, bien-être & prévention. Retour au BLOG

Comment dépolluer sa maison?

Un appartement ou une maison, ça se salit. D’accord, ça se lave. Mais êtes-vous vraiment sûr(e) que votre intérieur est sain ? Car il n’y a pas que les poussières. Les polluants se cachent dans toutes les zones de votre habitation. Comment en venir (presque) à bout ?

Les principaux polluants

Les meubles et tissus d’ameublement
Savez-vous que les meubles, que ce soit les matériaux durs comme les tissus, laissent échapper des substances toxiques dans votre maison ? Ce sont simplement les polluants chimiques

Les produits ménagers
Les produits chimiques présents dans les produits ménagers sont toxiques pour notre organisme, aussi est-il préférable d’adopter des réflexes écolos pour préserver non seulement l’environnement mais aussi sa santé.

Le tabac
Évidemment, c’est l’un des polluants les plus agressifs ! Le mieux est d’éviter de fumer chez soi, même fenêtre ouverte (ça rentre quand même).

Les désodorisants
Vous aimez que ça sente bon chez vous ? Les jolies petites bougies parfumées et autres prises à diffuseur de parfums surchargent votre atmosphère intérieure en particules nocives pour la santé. A la poubelle !

Les gaz d’échappement du garage
On n’y pense pas assez souvent, mais si vous avez un garage en dessous de votre habitation, votre voiture, en refroidissant, laisse échapper des gaz toxiques. Attendez qu’elle ait refroidi avant de la rentrer au garage.

Les ondes électromagnétiques
La pollution des ondes est avérée, aussi pour vous éviter de vous y exposer trop intensément, pensez à éteindre votre portable en dormant et de ne pas le poser sur votre table de nuit, éteignez la wifi et tous les appareils électriques. Évitez de dormir dans une chambre avec une télé et préférez le réveil mécanique.

Les acariens sont responsables de nombreuses allergies et prolifèrent dans toute la maison. Ayez les bons réflexes d’hygiène pour les combattre.

Les remèdes

  • Un mot d’ordre : AÉRER !
    Aérer sa maison, c’est renouveler l’air dans lequel flotte toutes ces particules et substances nocives pour l’organisme que l’on vient de voir. Il suffit de 10 minutes par jour dans chaque pièce pour renouveler l’air.
  • Privilégiez le nettoyage humide, pour les poussières et pour les sols. Bannissez toutes les lingettes dépoussiérantes et autres « pschitt pschitt » qui empêchent certes la poussière de se redéposer, mais qui surchargent votre air ambiant.
    A vous la lavette microfibre humide !
  • Changez vos draps une fois par semaine et aérez votre matelas.
  • Lavez couettes, oreillers et couverture idéalement une fois par mois.
  • Optez pour des plantes dépolluantes : plante araignée, ficus (fumée, substances toxiques des meubles, produits ménagers), lierre (tabac), azalée (particules d’ammoniac), etc.
  • Mettez des chaussons ! Pour d’une part vous éviter de laver trop souvent par terre et ne pas ramener les microbes de l’extérieur.
  • Procurez-vous un purificateur d’air : il améliore la qualité de l’air et empêche la prolifération des virus et bactéries.
Voir Assurance multirisque habitation à partir de 25€/an Devis immédiat