BLOG

Sécurité sociale, mutuelles et assurances pour étudiants et jeunes actifs

Publié le dans Santé, bien-être & prévention. Retour au BLOG

Conseil vue et soleil n°3

Attention sur la route aux situations d’éblouissement. Pensez bien à porter vos lunettes de soleil : ni trop sombres (catégorie 4), ni trop claires (catégorie 1). Demandez conseil à votre opticien

Attention aux verres gadgets

Il est plus dangereux de porter des lunettes de soleil inefficaces avec des verres qui ne protègent pas des UV, que de ne pas en porter du tout. L’effet sombre du verre teinté induit en effet la dilatation de la pupille, ce qui laisse pénétrer davantage de rayons UV dans l’œil. Pour plus de sécurité, demandez conseil à un opticien.

1. DES VERRES DE QUALITÉ

La filtration des UV n’est pas liée à l’intensité de la teinte des verres mais à leur matière et à l’ajout de traitements de surface. Ainsi, des verres blancs en polycarbonate peuvent filtrer 100 % des UV.

Nouveauté verres :Certains verriers utilisent, pour leurs verres blancs et solaires, l’indice de protection solaire E-SPF (allant de 5 à 50) qui indique le niveau de filtration UV sur les deux faces du verre. Demandez conseil à votre opticien.

2. DES TEINTES ADAPTÉES

La teinte offre une protection contre l’éblouissement. La norme NF EN 1836 en définit 5 catégories : CE0 qui correspond à l’absence de protection et CE4 qui est la protection maximale utile en pleine mer ou lors de sorties de ski /alpinisme.

Attention à la catégorie 4 :Cette catégorie, qui est très foncée est interdite pour conduire.

3. DES TRAITEMENTS POSSIBLES

Les verres photochromiques (à teintes variables) évitent de changer de lunettes en fonction de la luminosité et les verres polarisants protègent contre l’éblouissement provoqué par la réverbération de la lumière.

4. DES MONTURES AJUSTÉES

Pour ne pas laisser passer les rayons solaires sur les côtés de vos verres, préférez les montures couvrantes qui épousent la forme de votre visage.