Rechercher

Santé, bien-être & prévention

Cyberharcèlement : qu'est-ce que c'est et comment le reconnaître ?

Quand le harcèlement se poursuit en dehors des établissements universitaires, en particulier sur Internet ou téléphone : on parle de cyberharcèlement. Oui, il concerne aussi les étudiants ! On vous dit comment le reconnaître, s’en protéger et s’en défaire !

Qu’est-ce que le cyberharcèlement ?

Savoir reconnaître le cyberharcèlement

Le cyberharcèlement (ou cyberintimidation, cyberbullying), c’est du harcèlement. Selon l’étude Finkelhor menée par des chercheurs universitaires en 2011 : le cyberharcèlement est défini comme « un acte agressif, intentionnel perpétré par un individu ou un groupe d’individus au moyen de formes de communication électroniques, de façon répétée à l’encontre d’une victime qui ne peut pas facilement se défendre seule».

Il se pratique via les téléphones portables, les messageries, sur Internet : les réseaux sociaux mais aussi les forums, les chats, les jeux en ligne, etc.

Il prend plusieurs formes comme :

  • Intimidations, insultes, moqueries ou menaces en ligne ;
  • Propagation de rumeurs ;
  • Piratage de comptes et usurpation d’identité digitale ;
  • Création d’un sujet de discussion, d’un groupe ou d’une page sur un réseau social à l’encontre d’un camarade de classe ;
  • Publication d’une photo ou d’une vidéo de la victime en mauvaise posture ;
  • Sexting (c’est la contraction de « sex » et « texting ». On peut le définir comme « des images produites par les jeunes (17 ans et moins) qui représentent d’autres jeunes et qui pourraient être utilisées dans le cadre de la pornographie infantile ».

Il est très difficile d’en prendre le contrôle car il est souvent anonyme, implique souvent plusieurs harceleurs et se prolonge au domicile : aucun espace de vie n’est alors épargné. Ainsi, la cyberviolence et le cyberharcèlement ont des conséquences plus graves sur la santé mentale d’une personne que le harcèlement seul.

Que dit la loi ?

Le cyberharcèlement, en tant que tel, n’est pas (encore) une infraction réprimée par la loi française, mais l’auteur de méfaits est passible de sanctions sur le fondement du Droit civil, du Droit de la presse ou du Code pénal :

  • Une injure ou une diffamation publique : une amende de 12.000€ (art. 32 de la Loi du 29 juillet 1881) ;
  • Non respect du droit à l’image : un an de prison et de 45.000 € d’amende (art. 226-1, 226-2 du Code pénal) ; 
  • Usurpation d’identité : un an d’emprisonnement et de 15.000€ d’amende (art. 226-4-1 du Code pénal).

Que faire si on est victime de cyberharcèlement ?

Comment bien se protéger ?

Mieux vaut prévenir que guérir, voici quelques astuces pour vous protéger du cyberharcèlement :

  • Préservez vos données privées : évitez de trop en dire sur les réseaux sociaux (et plus globalement, sur Internet) est la meilleure manière que cela ne se retourne pas contre nous ;
  • Gérez vos paramètres de confidentialité vous permettra de restreindre l’accès aux personnes extérieures, par exemple sur Facebook en cochant “amis uniquement” ;
  • Sécurisez votre mot de passe et ne le divulguez jamais pour éviter les usurpations d’identité.

Où trouver de l'aide ?

Cela n’arrive pas qu’aux autres ! Vous êtes cyberharcelé ? Ou vous avez un doute ? Contactez Net Écoute au 0800 200 200, créé et géré par l’association e-Enfance. Net Écoute vous apporte une oreille attentive mais aussi des solutions : retrait d’images ou de propos blessants et même suppression de comptes.

Cyberharcèlement

Comment j'ai débuté mon stage à la Smeno, de mon salon !

Stage, emploi & job étudiant -

Étudiante, Aubéry ROOM a récemment rejoint la SMENO pour y effectuer son stage de Master. Mais, alors que la France s’est retrouvée subitement confinée en raison de la pandémie de COVID-19, Aubéry après avoir craint de devoir renoncer à cette expérience professionnelle, a dû faire preuve d’adaptabilité en s’intégrant à son nouveau service à distance. Elle revient avec nous sur ces quelques semaines pas comme les autres …

Déconfinés, mais pas déconfits !

Vie pratique & bons plans étudiants -

Depuis le 11 mai 2020, nous sommes déconfinés. Pour autant, nous n’avons pas perdu certaines habitudes prises lors du confinement. Certaines choses vont reprendre leurs cours, et d’autres pas. Car nous avons tous conscience que nous devons rester prudents face au Covid-19 qui circule toujours. Alors, quelles sont les habitudes à oublier, à conserver et à adopter dans cette vie quotidienne renouvelée ?

Les galères du confinement, quand on est étudiant !

Vie pratique & bons plans étudiants -

Depuis le 16 mars, toutes les écoles et universités sont fermées jusqu’à nouvel ordre. Si certains d’entre vous en profitent pour souffler un peu, d’autres ont choisi de s’occuper en mettant les bouchées doubles sur les révisions. C’était sans compter un facteur supplémentaire : le confinement qui vient parfois contrecarrer tes projets de la journée. Petit florilège des galères du confinement quand on est étudiant.

La SMENO s'engage pour mieux vous satisfaire

Faire de votre satisfaction une priorité

Newsletter
Soyez au courant des actualités SMENO :