Rechercher

Santé, bien-être & prévention

Le Dry January : un mois sans alcool

Le Dry January, vous ne connaissez pas encore ? Les plus bilingues d’entre vous auront déjà saisi le concept : le “janvier sec” consiste à passer tout un mois sans alcool, et plus particulièrement durant les 31 jours du premier mois de l’année.

Ne pas boire une seule goutte d’alcool durant le mois de janvier, de plus en plus de gens se lancent ce défi. Oui, parce qu’il a de nombreux bénéfices à gagner !

Dry January, qui a eu cette idée folle ?

Désolés d’avance pour ce discours rabat-joie, mais c’est la vérité : boire de l’alcool n’est jamais anodin pour la santé. Que l’on soit petit ou grand buveur : “boire moins, c’est toujours mieux !” nous expliquait le président de la Société française d’alcoologie.

Chaque année depuis 2013, l’association britannique Alcohol Change UK propose le challenge de ne pas boire d’alcool pendant 31 jours. Comme pour le Mois sans tabac, l’objectif est de reprendre le contrôle sur sa consommation d’alcool suite aux excès des fêtes de fin d’année.

En 2018, plus de 3 millions de britanniques avaient participé au Dry January. En 2019, ils sont 4 millions !

Le Dry January dans les autres pays

En Belgique, on l’appelle la Tournée Minérale. Il n’existe pas (encore !) d’équivalent en France mais des recommandations : ne pas dépasser pas 2 verres par jour et 10 verres par semaine pour rester en bonne santé ! L’initiative Dry January séduit de plus en plus de personnes, qui s’en font le relais via le hashtag #DryJanuary.

Le Dry January, ça marche ?

Oui ! Car les participants prolongent l’expérience en diminuant considérablement leur consommation d’alcool au quotidien !

Ils ont ainsi réduit : leur quantité bue à chaque occasion, les épisodes d’ivresse et le nombre de jours hebdomadaires avec alcool. Passer un mois sans alcool montre qu’il est possible de moins boire sur le long terme. Et ce n’est pas tout : des bénéfices immédiats en tous genres ont été constatés.

Un mois sans alcool : qu’est-ce que j’ai à y gagner ?

C’est sérieux ! Plusieurs études ont été réalisées sur le sujet comme celles de l'université de Sussex en Angleterre et de la Société française d'alcoologie. Elles ont toutes révélé que que de réels bénéfices étaient visibles sur le sommeil, la peau et la vie sexuelle… Un mois d’arrêt suffit pour constater des effets positifs et durables sur sa santé !

Un regain d’énergie

L’alcool joue sur la qualité de sommeil : il donne une sensation de détente sur le moment, mais en réalité c’est un excitant ! Il perturbe l’arrivée et la qualité du sommeil. Sans alcool, vous gagnez en énergie et en concentration ! Bonus santé : la tension artérielle est elle aussi améliorée.

Côté beauté

Les dermatologues s’accordent à dire que l’alcool agit comme un diurétique et déshydrate. Résultat : des yeux plus cernés et des ridules plus apparentes, un teint terne, un manque d'élasticité et une peau sèche. Et ce terrain est très favorable à l’acné ! Avec une cure sans alcool d’un mois, vous pourrez agir efficacement sur tous ces points !

3 personnes sur 5 ont même constaté une perte de poids ! Car quelle que soit la boisson, l’alcool contient toujours des calories qui entraînent un pic de glycémie et d’insuline. En buvant continuellement, on peut développer une résistance à l’insuline.

Des économies

Le challenge fait aussi du bien au portefeuille : 88% des participants ont confirmé avoir réalisé des économies le mois du Dry January.

Le Dry January, comment on fait concrètement ?

Il existe tout un tas d’astuces pour mettre en pratique le mois sans alcool : conseils sur les blogs de beauté, de santé et de healthy life, recettes de mocktails (Vous savez ? Ces fameux - et accessoirement délicieux - cocktails sans alcool) et même des applications smartphone pour ne pas décrocher en cours de route !

Les professionnels sont formels : répétée chaque année, l'expérience est réellement efficace. Et même si vous ne tenez pas un mois, les effets positifs se feront rapidement sentir, même sur une courte durée. Cela vaut le coup d’essayer ! Alors, challenge accepted ?

Januhairy

Le Januhairy, le mouvement body positive du mois de janvier

Santé, bien-être & prévention -

2019 s’annonce militant, sous le signe du hashtag #Januhairy. Après le Dry January, allez-vous adopter le mouvement body positive du Januhairy ?

Drogues alternatives

Protoxyde d’azote, GBL, poppers : le danger des drogues alternatives

Santé, bien-être & prévention -

Les NPS ou Nouvelles Substances Psychoactives : voilà comment sont appelées les nouvelles drogues alternatives. Elles prennent la forme de pilules de toutes les couleurs ou sont simplement des usages détournés de produits de notre quotidien. On fait le point sur ces drogues alternatives et leur danger.

aide financière pour mutuelle étudiante

Etudiants boursiers : votre mutuelle SMENO remboursée par le Conseil régional Hauts-de-France

Vie pratique & bons plans étudiants -

Le Conseil régional Hauts-de-France propose une aide de 90 € pour permettre aux étudiants boursiers de souscrire à une complémentaire santé et ainsi bénéficier d’un meilleur accès aux soins.

La SMENO s'engage pour mieux vous satisfaire

Faire de votre satisfaction une priorité

Newsletter
Soyez au courant des actualités SMENO :