BLOG

Sécurité sociale, mutuelles et assurances pour étudiants et jeunes actifs

Publié le dans Stage, emploi & job étudiant. Retour au BLOG

Etre gardien de la paix : "la télé ne reflète pas la vérité"

Julien, 22 ans, jeune gardien de la paix nous explique son métier.

Où travailles-tu ?
Au Commissairiat du Vésinet (78)

Quel a été ton parcours d’études ?
BAC ES puis 1ère Année de droit puis Ecole National de Police de Nîmes

Pourquoi avoir choisi cette voie ?
Pour la diversité du métier, le contact humain, le travail d'équipe mais aussi pour me sentir utile.

As-tu effectué des stages dans le cadre de ta formation ? Si oui, lesquels ?
3 mois de stage au commissariat de Lomme

As-tu une définition de la profession que tu exerces ?
C'est un beau métier, certes pas tous les jours marrant mais quand on voit une personne heureuse parce qu'on a pu l'aider, on se sent très fier.

D’après ce que tu as pu voir, quels sont les avantages et les inconvénients de ce métier ?
Le principal avantage est la diversité du métier
Son principal inconvénient, c'est le regard des gens et les horaires.

Qu’aimes-tu dans ce métier ?
Le fait de pourvoir évoluer, de ne pas rentrer dans la routine car les jours se suivent mais ne se ressemblent pas, de ne pas etre enfermé dans un bureau toute la journée, de pouvoir changer complétement de métier tous en restant dans la police (par exemple être sur le terrain en Police secours et puis faire une formation pour devenir Agent Spécialisé de la Police Technique et Scientifique comme Les Experts...).
 
Pour toi, quelles sont les qualités nécessaires pour exercer cette profession ?
Etre calme, observateur, le relationnel. Etre un minimum sportif est également indispensable.

Quelles sont tes perspectives professionnelles ?
Actuellement je travaille en brigade de nuit : je fais donc de la police secours de 21h à 05h00. J'aspire à passer dans le groupe GSP (bac locale) puis j'aimerais me diriger vers la police judiciaire en intégrant un Groupe d'Appuis Judiciaire voire une Brigade de Sureté Urbaine.

Enfin, as-tu des conseils à donner à ceux qui aimeraient suivre la même formation ?
La formation est pas toujours rose, on peut être envoyé dans une école à l'autre bout de la france mais il faut garder le moral car il y a une super ambiance.
Faîtes du sport et n'arrivez pas à l'école sans avoir une bonne condition sportive, sinon vous allez  craquer physiquement (ce n'est pas simple d'enchainer 2h de boxe avec 2h de course!).
La télé ne reflète pas du tout la vérité, donc si vous pensez venir en police pour "cogner tout ce qui bouge", ce n'est pas la peine ! Pensez que si vous choisissez ce métier, vous avez de grandes chances de commencer votre carrière dans la région parisienne, et cela au minimum pour cinq ans, donc si vous souhaitez déménager, abstenez-vous.

 

Pour plus d'informations, consultez la fiche métiers associée.