BLOG

Sécurité sociale, mutuelles et assurances pour étudiants et jeunes actifs

Publié le dans Santé, bien-être & prévention. Retour au BLOG

Étude emeVia : Les étudiants renoncent de plus en plus à se soigner

Selon une enquête menée par le réseau emeVia en partenariat avec l'institut de snodage CSA, les étudiants sont de plus en plus nombreux à recourir à l'automédication et moins d'une étudiante sur deux consulte un gynécologue.

Des professionnels de santé moins consultés

L'enquête révèle qu'en 2015, 79,2 % des étudiants ont consultés un professionnel de santé alors qu'ils étaient 83,1 % en 2013. De plus, on constate que 44,88 % des étudiantes consultent un gynécologue en 2015 alors qu'elles étaient 48 % en 2013. Autrement dit, moins d'une étudiante sur deux consulte un gynécologue !

Par ailleurs, l'étude met en avant le recours de plus en plus récurent à l'automédication. Dans les conclusions de l'enquête, on constate que 49,2 % des étudiants ont recours à l'automédication. Ils sont également nombreux à préférer attendre que leur mal passe plutôt que d'aller consulter (54,1 % des étudiants). 

 

Des difficultés financières qui s'aggravent

Ce phénomène s'explique en partie par les difficultés financière rencontrées par de plus en plus d'étudiants (51,5 % en 2015 contre 49,5 % en 2013). Ils sont d'ailleurs plus nombreux puisqu'ils sont 14 % en 2015 à déclarer rencontrer des difficultés financières régulières contre 12,4 % en 2013 !

Selon l'Observatoire de la Vie Étudiante, les étudiants sont plus nombreux à se sentir en bonne santé. L'OVE explique ce constat par un accès privilégié à l'information dont bénéficie ce public. Les actions de sensibilisation et de prévention auprès des étudiants sont nombreuses et le réseau emeVia continue, chaque année, de contribuer à ces actions.

Redécouvrez aussi notre enquête sur la santé des étudiants en 2015 !

 

Source : emevia.com