BLOG

Sécurité sociale, mutuelles et assurances pour étudiants et jeunes actifs

Publié le dans Stage, emploi & job étudiant. Retour au BLOG

Jeunes entrepreneurs : zoom sur Cooker Market

Cooker Market est une jeune entreprise innovante issue de Lille, nous avons décidé d’aller leur poser nos questions.

Basée sur le principe de la consommation collaborative, la start-up Cooker Market vous permet de commander ou de cuisiner des repas entre particuliers.

 

Qu’est ce qui vous a donné envie de vous lancer dans cette aventure ?
Nous avons toutes les trois baigné dans l’univers de l’entreprenariat et cette envie commune de créer a vu le jour à la sortie de nos études. Nous avons décidé de nous lancer ensemble. Nous sommes toutes les trois passionnées de cuisine et adeptes de la consommation collaborative. 

Quels sont les moyens financiers nécessaires pour se lancer dans la création d’une entreprise comme la votre ?
Le prix d’un site internet peut varier selon sa taille et ses fonctionnalités, la fourchette est large. Mais de nombreuses aides et solutions d’accompagnement sont mises à la disposition des jeunes entrepreneurs ! 

Quelles démarches avez-vous mené pour lancer votre entreprise ?
Nous avons rencontré un maximum de gens dans le métier, il est important de comprendre que chaque personne avec qui on à l’occasion d’échanger aura quelque chose à nous apporter. Nous avons été suivies et conseillées par d’autres entrepreneurs et sommes en train d’essayer d’entrer dans le réseau Nord Entreprendre.

Comment vous est venue l’idée de Cooker Market ?
L’idée de créer Cooker Market nous est venue lors de l’approche de l’anniversaire de l’une de nous trois. On cherchait à organiser une soirée d’anniversaire (…) sympa, simple entre amis.
On avait deux critères indiscutables, le fait-maison et un budget à ne pas exploser ! 

A partir de là, on s’est rendue compte que même en pleine ville, ce n’était pas évident à trouver. Les prix à emporter dans les restaurants grimpent vite, les traiteurs sont trop chers et Louise vaut mieux qu’une soirée pizza... et puis on a des emplois du temps de ministres donc pas le temps de cuisiner ! (…) Tout ça nous a amené à penser à la consommation collaborative, on adore le principe, on est adepte des voyages en Blablacar et des weekends Airbnb ! On s’est vite rendu compte qu’on n’était pas les seules. 

C’est vrai que la consommation collaborative est en train de redessiner les contours d’une nouvelle économie. Aujourd’hui l’utilisation prend le pas sur la possession. Et quand on pense à la place que prend la cuisine dans notre quotidien, via les blogs, les photos Instagram, les partages de recettes, il nous a semblé logique et très naturel de saisir cette opportunité de lier la cuisine à ce mode de consommation. C’est comme ça qu’est né Cooker Market.

Votre idée de base était-elle de proposer une alternative à la malbouffe étudiante ?
Notre idée de base était de proposer une solution pour les personnes qui aiment la cuisine fait maison. D’un côté ceux qui n’ont pas le temps de cuisiner mais qui aimeraient pouvoir manger sain, et de l’autre côté ceux qui sont passionnés de cuisine et qui souhaitent partager leur talent. Les étudiants font clairement partie de notre cible.

Vous avez beaucoup de concurrents sur votre marché (Kelplat.com, MonVoisinCuisine.com, MyCookr.com, TousCuistots.fr), c’est quoi le petit plus de Cooker Market ?
Cooker Market n’est pas juste une plateforme de mise en relation, nous essayons de créer une réelle communauté autour de la cuisine.  Nous alimentons un blog chaque semaine dans lequel nous écrivons à propos de tout ce qui gravite autour de la cuisine : astuces, infos,  bonnes adresses... Nous avons un onglet recette intégré au site qui permet d’inspirer nos Cooker et nos Eaters. Et pour finir, nous sommes très actives sur les réseaux sociaux, nous organisons des conférences sur des thèmes divers ainsi que des événements réguliers, le but étant d’humaniser un maximum Cooker Market et d’en faire le réseau social de la cuisine.

La consommation collaborative représente-t-elle le futur à vos yeux ?
Un grand oui, nous sommes convaincues que l’humain et le partage sont l’avenir de l’économie. Il est important de s’entraider, de continuer à créer du lien entre les gens.

Quand on voit des sites comme blablacar ou airBnb, nous sommes très optimistes et ravies de voir que ce type de consommation trouve sa place aujourd’hui.

Votre clientèle est-elle constituée à majorité d’étudiants ou y a-t-il des profils variés ?
Les profils sont variés mais restent jeunes. Les étudiants sont très actifs et friands de nouvelle manière de consommer. Ils sont un vrai moteur pour nous.

Quelles sont vos ambitions pour la fin d’année 2016 ?
Pour la fin 2016 nous aimerions créer une application mobile et nous pensons aussi à emmener Cooker Market au-delà des frontières françaises :)

A lire aussi
Retrouvez notre précédent article sur Cooker Market.