BLOG

Sécurité sociale, mutuelles et assurances pour étudiants et jeunes actifs

Publié le dans Sorties & événements étudiants. Retour au BLOG

L’Epiphanie

Le 4 janvier 2015, tout le monde célèbre l’Épiphanie autour d’une galette des rois. Mais que signifie réellement cette fête ?

Autrefois les romains célébraient les Saturnales destinées à rendre hommage au dieu Saturne qui duraient 7 jours pendant lesquels tout était autorisé. Pendant ces festivités les soldats tiraient au sort un condamné à mort, grâce à une fève. Ce condamné devenait « roi » le temps de la semaine, il était donc « immunisé » et pouvait prétendre à toutes les réjouissances. Une fois la fête terminée, la sentence tombait.
Il était coutume également d’envoyer des gâteaux à ses amis. Comme cet us tombait pendant la période des redevances féodales, ce gâteau fut appelé « gâteau des rois ».
Épiphanie, qui signifie « apparition » représente dans la religion catholique la présentation des Rois Mages à l’enfant Jésus venus apporter leurs trois présents, l’or, la myrrhe et l’encens. Pour l’Église, la célébration de la nativité a eu lieu pendant des siècles le 6 janvier avant d’être célébrée le 25 décembre.
En Espagne, l’Épiphanie reste plus symbolique que le jour de Noël, les enfants reçoivent leurs cadeaux ce jour là et non pas le 25 décembre.

La galette des rois

Déguster la galette, plus communément appelé « tirer les rois » est une tradition typiquement française, qui consiste à partager ce gâteau dans lequel on a mis préalablement une fève. La personne qui tombe sur la fève est désignée « roi » et doit alors choisir sa reine.
Selon les régions de France, la recette de la galette peut différer, sous forme de gâteaux, de brioche aux fruits confits ou plus traditionnellement à base de frangipane, il y en a pour tous les goûts.
A l’origine, la part restant est destinée au premier mandant qui se présenterait.