Rechercher

La SMENO

L'assurance scolaire, à quoi ça sert ?

La rentrée arrive à grands pas et tout se bouscule ! Il faut penser aux fournitures scolaires du petit, à l'inscription au club de danse et voilà que votre ado rebelle veut faire de la boxe ! Sans compter qu'il devient aussi extrêmement urgent de renouveler la garde-robe de tout ce petit monde. Avec tout cela, il ne faut surtout pas oublier l'assurance scolaire ! Quoi ? Quelle assurance scolaire ? Une dépense de plus ? Certes, mais tellement indispensable !

 

L'assurance scolaire, c'est quoi ?

Comme son nom l'indique, l'assurance scolaire assure ton enfant pendant qu'il est à l'école. Cependant, elle ne sera pas exigée pour les seules activités qui font partie de l'emploi du temps habituel de l'enfant. Par contre, elle le sera pour les sorties comme les visites de musée ou les séjours en classe verte, par exemple. De plus, si l'enfant fréquente la cantine et l'étude, elle devient obligatoire, de même concernant les activités organisées hors du temps scolaire et qui dépendent de ta commune.

L'assurance scolaire comporte deux types de garanties :

  • la responsabilité civile qui protège les autres personnes, appelées "tiers", des dommages causés par ton enfant,
  • la garantie accident corporel qui protège ton enfant de tous les dommages occasionnés par les tiers ou par lui-même. L'assurance extra-scolaire est une extension de celle-ci qui va au-delà des activités scolaires et communales et couvre ton enfant en tout temps et tout lieu.

Que couvre l'assurance scolaire ?

En effet, quand on parle de dommage, concrètement, à quoi cela correspond-il ? Prenons un exemple pour illustrer la responsabilité civile. Un parent t'appelle un soir pour t'expliquer que ton enfant a bousculé son fils ou sa fille dans la cour de l'école et qu'il ou elle se retrouve avec une dent cassée. Dans ce cas, tu fais jouer ton assurance responsabilité civile qui va prendre en charge tous les frais pour le dentiste de l’autre enfant.

Pour la garantie accident corporel, c'est l'inverse, par exemple, si ton enfant rentre de l'école avec ses lunettes cassées, mais que tu n'arrives pas à savoir qui est le responsable, tu fais appel à l'assurance pour faire refaire ses lunettes sans débourser le moindre centime. Au-delà des petits bobos de la vie scolaire quotidienne, l'assurance scolaire peut aussi te rendre de grands services, comme prendre en charge les frais de rapatriement de ton enfant en cas de souci alors qu'il est à l'étranger.

À la SMENO : trois formules d'assurance scolaire pour s'adapter à tes besoins

La SMENO propose trois formules : "Mini", "Medium" et "Maxi", à partir de 8 € par an, une petite dépense accessible à tous les budgets, mais pour de grands bénéfices. En effet, la formule Mini couvre non seulement les activités scolaires, mais également les trajets école-domicile. Si tu veux que ton enfant soit couvert "H 24", les deux autres formules proposent, en plus, une garantie extra-scolaire. Toutes les formules incluent la responsabilité civile ainsi que l'assistance rapatriement, ainsi que beaucoup d'autres garanties pour avoir l'esprit tranquille ! Pour plus de détails, n'hésite pas à aller visiter directement la page dédiée sur le site de la SMENO.

 

Assurance scolaire
À partir de 8€/an
Assurance scolaireVoir les garanties

La téléconsultation ? On t'explique tout et on fait le bilan

La SMENO -

La téléconsultation ou "consultation à distance" consiste à profiter des services d'un médecin, généraliste ou spécialiste, sans sortir de chez toi. L'ensemble de ces services médicaux est regroupé sous le terme de "télémédecine" ou "médecine à distance".

Les médecines douces : c'est quoi ?

Santé, bien-être & prévention -

Les médecines douces ou "médecines alternatives" ou encore "médecines non conventionnelles" s’opposent à la médecine dite conventionnelle par le fait que leur efficacité n’a pas été démontrée scientifiquement. Un certain nombre d’entre elles reposent sur des traditions anciennes comme la MTC (Médecine Traditionnelle Chinoise) ou l’acupuncture, d'autres sont apparues plus récemment comme l’ostéopathie, par exemple. Enfin, certaines de ces médecines sont utilisées dans les hôpitaux français, notamment dans le traitement de la douleur.

Précarité menstruelle : quelles initiatives en France et dans le monde ?

Santé, bien-être & prévention -

La précarité menstruelle est définie comme une difficulté d’accès aux produits d’hygiène de première nécessité et, plus particulièrement, aux protections hygiéniques. Même s’il est difficile d’évaluer précisément le coût de ces dernières dans la vie d’une femme, il a été estimé à 7,50 € par mois, soit environ 3 800 € pour une vie, auxquels peuvent s’ajouter des coûts annexes (dépenses médicales).

La SMENO s'engage pour mieux vous satisfaire

Faire de votre satisfaction une priorité

Newsletter
Soyez au courant des actualités SMENO :