BLOG

Sécurité sociale, mutuelles et assurances pour étudiants et jeunes actifs

Publié le dans Sorties & événements étudiants. Retour au BLOG

Le saviez-vous ? L’origine du 14 juillet et ses traditions

Aujourd’hui fête nationale, le 14 juillet est célébré chaque année. Elle se construit sur le souvenir et la signification de deux événements révolutionnaires. Mais connaissez-vous ses origines ? On célèbre la prise de la Bastille de 1789, mais également un évènement moins connu… Retour sur l’origine de la commémoration du 14 juillet.

La prise de la Bastille de 1789

Le 12 juillet, le ministre populaire est renvoyé par Louis XVI. Des citoyens manifestent spontanément dans les rues mais un régiment allemand répond par la violence et fait de nombreux blessés.

Le matin du 14 juillet, la masse populaire prend les armes aux Invalides et se dirige vers la Bastille. Après une fusillade, une centaine de Parisiens fût tué mais la foule libère les prisonniers qui y étaient enfermés.

Inévitablement, le roi capitule et reconnaît les nouvelles autorités parisiennes et le commandant de la Garde nationale : La Fayette.

La Fête de la Fédération

Le 14 juillet 1789, La Fayette incite à organiser pour le premier anniversaire de la prise de la Bastille par une fête nationale célébrant cette fédération. Un an plus tard, le 14 juillet 1790, la Bastille est totalement démolie. Les citoyens se retrouvèrent sur le Champs-de-Mars pour célébrer le premier anniversaire de la prise de la Bastille. C’est la Fête de la Fédération, qui symbolise la fin de la monarchie.

Pourquoi des feux d’artifices ?

Le premier feu d’artifice en France a lieu en 1612 à Paris lors du mariage de Louis XIII et d’Anne d’Autriche. A l’époque, cet événement de prestige était réservé à l’élite.Les feux d’artifices se multiplient le siècle suivant pour les fêtes du Roi: naissances, mariages… Un « bouquet final » pour clôturer plusieurs jours de fête de festins, bals et concerts.

Avec la Révolution, le peuple profitera de ce divertissement pyrotechnique. Il est considéré depuis comme un symbole festif récurrent qui marque l’union nationale.