BLOG

Sécurité sociale, mutuelles et assurances pour étudiants et jeunes actifs

Publié le dans Vie pratique & bons plans étudiants. Retour au BLOG

Partir en camping-car !

Cette année, c’est décidé, vous partez en camping-car pour vos vacances. A la fois excité(e) et heureux de la liberté et de la flexibilité qu’il suppose, vous vous demandez comment faire pour sillonner les routes de France en toute quiétude. Suivez le guide, on vous montre le chemin !

1/ Pourquoi le camping-car ?

Liberté, indépendance et autonomie sont les maîtres-mots du camping-car. Si vous êtes adepte d’un minimum de contraintes et que vivre sans attaches ne vous effraie pas, ce mode de transport est fait pour vous. Les derniers modèles rivalisent d’ingéniosité pour offrir tout le confort nécessaire et donner la sensation qu’on est « comme à la maison »… Outre son côté bohème, il a l’avantage d’être économique : fini les nuits d’hôtel ou en chambre d’hôtes à 50 ou 100 euros la nuit.

2/ Quel véhicule choisir ?

Le choix des modèles est vaste et peut laisser le novice perplexe, qu’il s’agisse d’un achat ou d’une location. Outre le prix, à partir de 20 000 euros d’occasion et 35 000 euros neuf, soyez attentif à la taille, au modèle, à la consommation, au kilométrage et à la marque car si vous comptez voyager à l’étranger, il peut être intéressant de choisir une marque internationale, pour laquelle vous trouverez des représentants dans le maximum de pays. Si vous souhaitez louer, comptez en haute saison entre 1 000 et 1 500 euros la semaine pour quatre personnes, en kilométrage illimité. Comparez soigneusement l’assurance et les options.

3/ Côté pratique : comment s’approvisionner et où se garer ?

En moyenne, un camping-car dispose de trois à quatre jours d’autonomie. Il faut compter deux vidanges par semaine dans des aires appropriées ou des campings. Il doit être approvisionné en eau, de 7 à 25 litres par personne et par jour.

En stationnement libre, le camping-car obéit à la même législation que les voitures sauf plusieurs exceptions à bien avoir en tête : le stationnement est interdit sur les rivages de la mer, dans les sites inscrits, les sites classés, dans le champ de vision des édifices, dans les parcs et jardins classés, dans les zones de protection du patrimoine urbain et paysager et dans un rayon de 200 mètres autour des points de captage des eaux.

Découvrez notre assurance auto

Voir Assurance auto Devis gratuit Devis immédiat