BLOG

Sécurité sociale, mutuelles et assurances pour étudiants et jeunes actifs

Publié le dans Partir & étudier à l’étranger. Retour au BLOG

Partir étudier à l'étranger

Partir étudier à l’étranger est un rêve de nombreux étudiants en quête d’expériences et d’apprentissage linguistique. Devenu une véritable valeur ajoutée pour le CV, l’international offre de nombreux avantages pour les jeunes. Un projet qui nécessite cependant une bonne préparation : choix du pays, le financement, la durée etc.

Comment partir étudier à l’étranger ?

Le plus connu est bien entendu Erasmus : programme de l’Union Européenne, il est proposé par l’ensemble des universités françaises afin de permettre aux étudiants d’effectuer une partie de leurs études dans un pays européen. Celui-ci offre aux étudiants, l’opportunité d’étudier dans une autre université sur une durée de 3 à 9 mois, sans qu’il y ait réinscription.

A savoir également, qu’au-delà du programme Erasmus, il existe de nombreuses possibilités pour partir étudier à l’étranger. Par exemple, lorsque vous êtes en grande école (commerce, management…) il existe le double cursus qui vous permet d’étudier à l’étranger et d’obtenir à la fois le diplôme étranger ainsi que celui de votre école française.

Voici une liste des programmes permettant d’étudier à l’étranger selon votre université et le pays de votre choix :

     •    MICEFA, le programme d'échange pour étudier aux USA et au Canada

     •    CREPUQ, la mobilité des étudiants français vers le Québec

     •    ISEP Exchange, partir étudier dans plus de 45 pays dans le monde

     •    SAAS, l'accueil des étudiants étrangers en Écosse

     •    Erasmus +

     •    EF

Quel pays choisir ?

La première question que tout étudiant se pose lorsque l’envie lui prend de partir étudier à l’étranger. Une chose est sûr c’est qu’il faut que ça soit un pays de l’Union Européenne pour partir via Erasmus. Ensuite, un premier filtre de sélection est la langue : quelle langue étrangère souhaitez-vous pratiquer ? Bien qu’il s’agisse souvent de l’anglais, sachez que votre choix ne se limite pas uniquement au Royaume-Uni ou à l’Irlande. En effet, aujourd’hui de nombreux pays tels que le Danemark, les Pays-Bas, la Finlande et bien d’autres proposent des cursus « in English ». Un bon moyen pour pratiquer l’anglais tout en découvrant une autre langue et une autre culture.
N’oubliez pas de prendre en compte votre budget car il y a des pays où le coût de la vie est bien plus important que dans d’autres. 


Les aides financières

Les étudiants Erasmus peuvent percevoir une allocation Erasmus dans le but, non pas de financer la totalité de leur séjour mais simplement de les aider à payer leurs frais (transport, nourriture, logement…). En ce qui concerne le montant de cette dernière, les étudiants se trouvant dans le cas de mobilité pour les études recevront un montant compris entre 100 et 300€ par mois.  Dans le cas de mobilité pour stage, le montant est compris entre 130 et 350€.

Cependant, ces montants varient en fonction de la destination de l’étudiant, de la durée de son séjour et de sa situation (boursier ou non) et ne sont pas automatiquement délivrés.  Il vous faut donc aller faire la demande auprès du service des relations internationales de votre établissement où vous devrez remplir un formulaire de demande d’aide qui déterminera le montant de votre allocation.

A savoir également que les boursiers qui partent étudier à l’étranger continuent de percevoir leurs bourses et bénéficient en plus d’une allocation supplémentaire pouvant aller jusqu’à 400€ par mois. Une source de revenu de plus permettant de financer au mieux son séjour à l’étranger.

Les étudiant de la région Nord Pas de Calais peuvent accéder à la bourse Blériot s'ils souhaitent partir à l'étranger dans le cadre de leurs études.

Pour les étudiants de la région Picardie, vous pouvez aussi demander une bourse directement sur le site internet dédié.
Si vous êtes étudiant boursier, sachez qu’une autre aide complémentaire à l’allocation Erasmus vous est accessible : l’Aide à la Mobilité Internationale des Etudiants (AMIE).


Comment se loger ?

Au niveau de votre logement, les universités étrangères peuvent proposer des chambres universitaires aux étudiants étrangers. Avant donc de partir, renseignez-vous directement auprès de votre future établissement. S’il ne reste plus de place pour vous, la solution la plus choisie par les étudiants, reste bien entendu la collocation. Cette alternative est un bon moyen pour rencontrer des étudiants d’autres nationalités tout en faisant des économies sur le loyer. Pour cela, rien de mieux qu’internet ! Allez sur les sites spécialisés, faites les petites annonces et inscrivez-vous à des forums, cela peut-être très utile pour éviter les mauvais plans. Voici quelques sites qui peuvent vous aider pour trouver le logement de votre choix :


Quel budget prévoir ?

En ce qui concerne les lignes budgétaires à prévoir pour la vie sur place sont identiques à celles que vous avez en France : nourriture, loyer, loisirs, transport, université… Cependant, mieux vaut prévoir plus large selon le pays dans lequel vous partez puisque le coût de la vie n’est pas partout le même qu’en France. Pour partir sereinement, renseignez-vous préalablement sur le budget le plus adéquat à prévoir auprès de forums (ex : le guide du routard)

IMPORTANT : Avant de partir, n’oubliez surtout pas de souscrire une assurance rapatriement afin d'être remboursé de vos dépenses de santé à l'étranger ! Découvrez le Plan Santé International SMENO.
Voici un petit guide Erasmus qui peut-être bien utile !