Rechercher

Tout savoir sur la perte de points du permis probatoire

Enfin c’est dans la poche ! Après avoir bravé le code de la route, surmonté les heures interminables de conduite et esquivé tous les pièges de l’examinateur, vous avez votre permis de conduire ! Avoir son permis (et une assurance auto adaptée au jeune conducteur !), c’est la liberté ! Plus besoin de demander à maman de vous emmener on ne sait où, maintenant c’est vous le boss ! Mais attention, ça serait dommage de perdre cette liberté si difficilement acquise.

Être jeune conducteur signifie que vous êtes en période probatoire, une période où vous n’êtes pas encore considéré comme un conducteur “normal”.

La période probatoire, comment ça fonctionne ?

La période probatoire est la période qui suit votre obtention du permis de conduire. Selon le type d’apprentissage, elle peut être plus ou moins longue et déterminer votre nombre total de points.

La durée de la période probatoire

Pour commencer, la période probatoire dure plus ou moins longtemps selon votre type d’apprentissage :

  • 3 ans de période probatoire en cas d’apprentissage traditionnel ou en conduite “supervisée” ;
  • 2 ans de période probatoire en cas d’apprentissage anticipé avec la conduite “accompagnée”.

Le nombre de points

Le nombre total de points sur votre permis de conduire dépend de plusieurs choses. A l’obtention du permis de conduire, chaque nouveau conducteur reçoit 6 points sur les 12 points attendus, peu importe le type d’apprentissage.

Cependant, chaque année, un jeune conducteur ayant appris grâce à un apprentissage anticipé et n’ayant commis aucune faute gagnera 3 points, contre 2 points seulement pour un jeune conducteur en apprentissage traditionnel.

Mais que faire si je commets une ou plusieurs fautes ?

La conduite s’apprend aussi avec la pratique et il arrive que de jeunes conducteurs commettent des fautes.

Certaines fautes sont plus graves que d’autres. Il existe donc différents types de fautes, qui font perdre un nombre de points variables.

Les fautes “excusables”

Il y a des fautes que l’on peut qualifier d’excusables parce qu’elles ne constituent pas un délit, ni de danger.

Par exemple, un excès de vitesse de moins de 20km/h entraînera un retrait d’1 point sur votre permis probatoire. La perte d’1 point sur le permis probatoire est récupérable au bout de six mois si vous n’avez pas commis d’autres fautes entre-temps . Si ce n’est pas le cas, vous perdez définitivement le point.

Pour la perte d’1 à 4 points durant la période probatoire, vous avez toujours la possibilité de récupérer vos points en effectuant un stage de sensibilisation à la sécurité routière pendant 2 jours. A l’issue de ce stage, vous récupérez tous vos points.

Les fautes “inexcusables”

Il y a tout de même certaines erreurs à ne pas commettre. A partir de 6 points retirés, vous perdez définitivement votre permis probatoire qui est invalidé.

Conduire vous est alors interdit pendant six mois, et vous devez repasser les épreuves théoriques (code de la route) et pratiques (conduite) pour regagner le droit de conduire. Parmi les fautes inexcusables, nous pouvons citer comme exemples la consommation d’alcool (même un verre est de trop), la drogue et la mise en danger de la vie d’autrui (en négligeant les piétons par exemple…)

Retrouvez toutes les infos en détail sur le site www.service-public.fr !

Perte de points permis probatoire
Assurance jeune conducteur
Devis gratuit
Assurance jeune conducteurDevis gratuit et immédiat

La SMENO s'engage pour mieux vous satisfaire

Faire de votre satisfaction une priorité

Newsletter
Soyez au courant des actualités SMENO :