BLOG

Sécurité sociale, mutuelles et assurances pour étudiants et jeunes actifs

Publié le dans Santé, bien-être & prévention. Retour au BLOG

Prévenir les petits bobos de l’été

L’été est propice à des petits bobos dont on se passerait bien… Et contrairement à ce qu’on pourrait croire, ils concernent autant les enfants que les adultes. Voici les conduites à tenir en cas de piqûre ou coups de chaleur, et la trousse à pharmacie qui va avec.

1/ Les piqures

Si vous vous êtes fait piquer par une abeille ou une guêpe, retirez immédiatement le dard en effectuant une légère pression sur les bords de la piqûre. Mieux : coupez le dard au milieu pour éviter au sac de venin de se casser accidentellement. Désinfectez ensuite à l’alcool même si c’est douloureux et appliquez un pansement.
Allez directement aux urgences de l’hôpital le plus proche si la guêpe ou l’abeille ont été avalées ou si la personne qui s’est fait piquer est allergique.
Prévention : évitez de servir des boissons dans des contenants opaques, de porter des couleurs vives et de vous agiter dans tous les sens

Pour les piqures de moustique, moins graves mais gênantes, utilisez du spray à la citronnelle, des prises insecticides dans les chambres ou des moustiquaires si vous êtes adepte de naturel. Des crèmes contre les démangeaisons peuvent être achetées en pharmacie. Sinon, pour calmer une démangeaison rebelle, une solution ultime : le froid. Passez un glaçon sur la piquer pour la calmer.

Les piqures de vive et de méduse sont légion en été. Il faut retirer au plus vite les cellules urticantes, voire les tentacules pour les méduses, avec une pince à épiler puis passez du vinaigre, de l’alcool, de l’eau javellisée ou même des urines sur la plaie. Appliquez ensuite une lotion antiseptique. Si la piqure se trouve dans un endroit sensible ou que la personne réagit mal, emmenez-la directement au poste de secours.

2/ Les coups de chauds

Insolation, déshydratation, coups de soleil, se manifestent par les symptômes suivants : maux de tête, vertige, nausées, bradycardie (pouls ralenti), température. En cas d’insolation, il faut immédiatement placer la personne dans un endroit frais, et lui refroidir la tête avec un linge humide ou de l’eau froide et lui donner beaucoup d’eau afin d’éviter la déshydratation. Si le corps n’arrive pas à réguler sa température (température supérieure à 40°), ce qui est souvent le cas chez les bébés ou les personnes âgées, l’insolation peut se transformer en coup de chaleur, et se manifester par une peau brûlante et sèche. Mieux vaut appeler les secours ou filer aux urgences et mettre tout en œuvre pour faire baisser la température au plus vite.

Découvrez nos complémentaires santé