BLOG

Sécurité sociale, mutuelles et assurances pour étudiants et jeunes actifs

Publié le dans Logement étudiant. Retour au BLOG

Recherche d'appartement : c'est parti !

L’année scolaire s’achève et les études supérieures nous poussent souvent à dire au revoir au cocon familial pour voler de nos propres ailes. Un moment plutôt excitant synonyme de nouvelle vie, nouvelles expériences, nouvelles rencontres et surtout nouveau logement : place à l’indépendance ! Pour vous aider au mieux dans vos démarches et répondre aux quelques questions d’ordre pratique, la SMENO vous a confectionné un petit guide

Ce guide pratique a pour objectif de vous aider dans le processus d'acquisiton de votre nouveau logement. Pour cela, la Smeno va vous donner quelques conseils dans chacune des étapes : de la recherche de votre nouveau logement aux démarches pour quitter l'ancien, en passant par le financement et l'assurance habitation. Des informations vous permettant d'appréhender plus facilement cette nouvelle étape de votre vie étudiante.

I. LA RECHERCHE : Conseils et pièges à éviter

La première étape à mener pour ce changement de vie est bien entendu la recherche de votre nouveau logement. Plusieurs questions se posent alors : Où chercher ? Quand commencer ? Comment faire ? Les réponses à ces dernières dépendent de votre situation et de vos attentes en termes de logement.

1. Le moment idéal pour commencer ses recherches

En ce qui concerne cette question, tout dépend de votre situation personnelle. Si vous avez déjà un logement, mieux vaut attendre d’avoir envoyé votre résiliation de bail avant toute chose. Sinon, la plupart des étudiants commencent à rendre leur appartement à partir du mois de Mai. Il est donc recommandé de commencer ses recherches dans le courant du mois de Juin afin d’avoir le plus de choix possible. Cependant, faites bien attention aux dates de disponibilité du logement. Si vous souhaitez aménager qu’à partir du mois de Septembre et que votre appartement est libre à partir du mois de Juin, vous devrez payer les mois intermédiaires même si vous n’êtes pas dedans.

2. Les personnes à contacter pour trouver votre bonheur

A. Studio en résidence universitaire : Cité U

Il est important de savoir que tout étudiant boursier a la possibilité d’obtenir un logement au sein des résidences universitaires de sa ville d’étude. Pour cela, il doit contacter le CROUS et effectuer une demande de dossier social étudiant (même dossier que celui de demande de bourse) du 15 Janvier au 30 Avril de l’année en cours. Il ne faut donc surtout pas attendre les examens de fin d’année et encore moins les résultats ! Pour mener au mieux vos recherches de logement en résidence universitaire il existe des sites spécialisés qui vous permettent de trouver un studio libre en fonction de votre lieu d’étude tels que Adèle - Estudines - Lokaviz

B. Appartement de particulier à particulier

Connaissant les frais d’agences, la majorité des étudiants privilégient la location d’appartement de particulier à particulier. Pour cela, Internet est votre nouvel ami. En effet, de nombreux sites vous permettent de trouver votre bonheur en fonction de vos critères :

A savoir, bien que ce soit des sites de location de particulier à particulier, de nombreuses annonces présentes proviennent d’agences immobilières. Vérifiez donc bien les coordonnées!

Des sites pouvant cacher de véritables bons plans mais attention! Ils regorgent également de nombreuses arnaques plus ou moins facilement décelables. La plupart du temps ce sont des annonces avec des photos du logement pouvant faire rêver plus d’un étudiant. Une annonce d’autant plus attractive par son rapport qualité/prix qui défie toute concurrence. L’élément clé de cette arnaque: le moment où le propriétaire vous demande de payer via un Western Union. Une fois fait, vous pouvez dire adieu à votre argent!

Sachez qu’il existe un organisme offrant aux particuliers des aides personnelles concernant les problèmes financiers, juridiques ou fiscaux que les locataires peuvent rencontrer: ANIL (Agence National pour l’Information sur le Logement)

C. Logement via une agence immobilière

Bien que la location de particulier à particulier dispose de nombreux avantages, le fait est que la plupart des propriétaires de biens immobiliers font appel aux agences immobilières pour gérer leurs patrimoines. Le pourquoi réside principalement dans la confiance. Ces agences sont généralement qualifiées de filtre et surtout d’intermédiaire entre le locataire et le propriétaire. Le fait est qu’il est plus facile de faire confiance à une agence qui, par son statut, est gage de viabilité contractuelle. De plus, au-delà de vous trouver un appartement, l’agence immobilière gère également pour vous l’ensemble des petits problèmes que vous êtes susceptible de rencontrer (plomberie, électricité, réparations diverses…). Un rôle d’intermédiaire jouissant leur permettant de détenir le monopole des locations. De ce fait, chaque quartier à ses propres agences immobilières ce qui vous facilite la tâche.
Cependant, certaines agences immobilières peuvent vous tromper en vous proposant de vous fournir une liste payante (environ 150€) d’appartements susceptibles de vous convenir. Un bon moyen pour éviter les frais d’agence bien plus onéreux. Le problème ici est qu’il n’y a aucune garantie de résultats, c'est-à-dire que les logements de la liste peuvent ne pas forcément répondre à l’ensemble de vos critères de sélection = un piège à éviter !

D. Chambre chez l'habitant

Louer une chambre chez l’habitant peut s’avérer être un bon plan notamment d’un point de vue financier. Dans la majorité des cas il s’agit d’un échange de bons procédés entre un étudiant et une personne âgée. En effet, l’étudiant dispose d’une chambre à prix réduit, dispose de l’ensemble des avantages d’une maison et en contre partie cela permet à une personne âgée de palier à l’isolement et d’obtenir une aide dans les tâches quotidiennes (ménage, courses etc…). Une solution qui peut effrayer au premier abord mais qui finalement satisfait les deux parties et qui peut même donner lieu à une véritable relation.

 

3. L'aspect le moins agréable mais indispensable : l'administration

Après la visite de nombreux logements, certains vous ont séduit. A partir de là, une procédure administrative vous attend : le dépôt de dossier. Pour chaque appartement choisi, vous devez déposer un dossier auprès de l’agence immobilière qui vous l’a montré ou auprès du propriétaire directement. Sachez que la concurrence est rude, vous n’êtes pas le seul à le vouloir. Il vous faut donc porter une attention toute particulière à la construction de ce dossier : seul le meilleur sera retenu. Chaque propriétaire veut un locataire modèle, un dossier complet est donc indispensable.

Pièces à fournir :

  • Photocopie de votre pièce d’identité
  • Un justificatif de domicile de votre garant (quittance EDF, avis de taxe d’habitation…)
  • Les trois derniers bulletins de salaire de votre garant
  • Un RIB (Relevé d'Identité Bancaire)
  • Le dernier avis d'imposition de votre garant

A savoir : La majorité des étudiants ne disposent pas de revenus propres leur permettant de subvenir à l’ensemble de leurs besoins notamment en ce qui concerne le paiement de leur loyer. Chaque propriétaire (bailleur) demande alors qu’une autre personne se porte GARANT (personne solvable capable de se porter caution) pour payer les loyers. Ce qu’il faut absolument savoir c’est que le bailleur est tout à faire libre d’accepter ou de refuser un garant.

II. LE FINANCEMENT : les sauveurs du portefeuille

1. Les aides de la CAF : APL & ASL

La plupart des étudiants disposent des aides de la CAF (Caisse d’Allocations Familiales) dans le but de payer une partie de leur loyer. Cependant, la somme perçue permet très rarement de couvrir l’intégralité du loyer. Il existe deux types d’aides différents :

APL

L’Aide Personnalisée au Logement est accordée aux étudiants afin de réduire le montant de leur loyer à payer. Pour obtenir cette aide, il vous faut déposer un dossier de demande d’aide au logement auprès de la CAF. Si vous répondez à l’ensemble des critères, votre dossier est accepté et le montant est calculé en fonction de la nature du logement (meublé ou non) et de votre situation familiale. Sachez que lorsque vous êtes en colocation, le montant de vos APL est pratiquement divisé par deux. Attention, pour bénéficier de cette aide, votre logement doit impérativement être conventionné, c'est-à-dire qu’il doit avoir fait l’objet d’une convention entre le propriétaire et l’Etat.

ASL

L’Aide au Logement à caractère Social est accordée aux étudiants ne bénéficiant pas des APL, étant locataire d’un logement non conventionné et répondant à certaines normes bien précises : avoir une superficie supérieure à 9 m 2 (16 m 2 pour deux), un moyen de chauffage, une arrivée d’eau potable, un évier et un WC. Pour obtenir cette aide, il faut déposer un dossier auprès de la CAF. Le montant se calcule en fonction des critères suivants :

  • Ressource du foyer (salaires des garants pour les étudiants)
  • Composition du foyer (colocation ou non)
  • Situation professionnelle
  • Situation géographique du logement

Calculer son montant d'aide au logement

2. Les bourses du CROUS

Etre étudiant n’est pas toujours évident notamment d’un point de vue financier. En effet, que ce soit au niveau du prix des études qu’au travers de la vie étudiante en elle-même (loyer, nourriture, sortie, activités sportives…) être étudiant nécessite un budget plus ou moins important. Le fait est que l’objectif de l’Etat est de donner le droit aux études à chaque jeune en situation financière difficile. C’est pourquoi le CROUS accorde aux étudiants ayant des ressources personnelles limitées, des bourses. Ces dernières sont attribuées selon des critères sociaux qui permettent de déterminer le montant précis de chaque boursier. A savoir que les éligibles aux bourses, sont les étudiants dont le revenu familial est inférieur à 33100€ par an.

Déterminer le montant de ses bourses

III. ASSURANCES Multirisque Habitation : obligatoire pour protéger son nouveau cocon

Après avoir trouvé l’appartement de vos rêves, il est indispensable de l’assurer contre les risques locatifs (incendies, dégâts de eaux, explosions…). Une assurance logement indispensable qui peut parfois s’avérer plus onéreuse que prévu. La Smeno prend en considération votre statut d’étudiant à faible budget et propose ainsi plusieurs formules pour assurer votre logement étudiant, de la chambre universitaire au T4 en passant par le studio. La première formule proposée pour assurer une chambre en résidence universitaire est proposée à 16€/an. Découvrez l’assurance habitation étudiant SMENO pas chère. Si vous vous posez d’autres questions rendez-vous sur la Foire aux Questions dédiée à l'assurance habitation SMENO !

IV. COLOCATION OU PAS ?

C’est LA question que la plupart des étudiants se posent lors de la recherche de logement. Il est vrai que cette solution permet de réduire le budget « loyer » et surtout de profiter au mieux de la vie étudiante. Mais à ne pas trop idolâtrer, vous risquez de tomber de haut ! En effet, la colocation regorge de points négatifs que vous ne pouvez imaginer avant de véritablement le vivre : ménage, courses alimentaires, soirées, voisinage, les poubelles, les potes de votre colocataire, les habitudes et le caractère de chacun etc… Pensez bien au fait que vous allez vivre 24h sur 24 ensemble, avec comme seule moment d’intimité : quand vous allez vous coucher le soir dans votre chambre !

Un petit test pour savoir si vous êtes fait pour la colocation ou pas !! Et si vous avez fait le choix de vous mettre en colocation, voici les 10 commandements à retenir absolument.
Motivé pour tenter l’expérience ? Voici quelques sites qui peuvent vous aider à trouver le colocataire idéal : Colocat’R / Colocation.fr / Appartager.com / Recherche Colocation

V. QUITTER SON ANCIEN APPARTEMENT dans les meilleures conditions

Avant même de prévoir les conditions techniques de votre déménagement, il vous faut envoyer une résiliation de bail à votre bailleur 3 mois avant la date à laquelle vous souhaitez quitter votre logement. Pensez également aux résiliations de l’ensemble des contrats en lien avec votre logement tels que l’électricité, l’abonnement internet ainsi que vos APL. A savoir qu’il vous est possible de transférer vos contrats vers votre nouveau logement.
Viens ensuite l’épreuve tant redouté de l’état des lieux de sortie avec pour objectif : récupérer sa CAUTION ! Pour cela quelques missions vous attendent:

  • Nettoyez de fond en comble votre logement et ceci jusqu’aux moindres recoins
  • Scrutez méticuleusement les traces sur les murs, le sol et même le plafond (tout est bon pour vous faire perdre une partie de votre caution)
  • Ne rien délaisser : l’intérieur du four, derrière les meubles, sous le lavabo, les plaques de cuisson, les fenêtres, les plaintes, les prises, les placards…

Votre logement doit être exactement dans le même état qu’à votre arrivée. D’où l’importance, lors de votre état des lieux d’entrée de noter toutes les petites imperfections que vous trouvez. Ceci évite ainsi tous litiges.

Voir Assurance multirisque habitation à partir de 25€/an Devis immédiat