BLOG

Sécurité sociale, mutuelles et assurances pour étudiants et jeunes actifs

Publié le dans Logement étudiant. Retour au BLOG

s'installer seul : ce qu'il faut savoir

Ça vous « trotte » depuis un moment : encore étudiant chez vos parents, le foyer familial devient trop étroit pour vous et malgré le confort matériel (et souvent affectif) que cela vous apporte, vos envies d’indépendance sont pressantes… Logique ! Vous n’allez donc pas tarder à vous lancer… C’est le moment de bien connaître ce qui vous attend.

Définir votre budget

Que l’argent vous vienne de vos parents, d’une bourse ou de vos économies, il faut absolument vous fixer des limites. Votre loyer doit représenter idéalement 1/3 de votre budget et ce n’est pas toujours évident à tenir… Sachant que les loyers varient beaucoup en fonction de l’endroit où vous vous trouvez en France, renseignez-vous bien ! 
En plus du montant de votre loyer, vous devrez compter les charges qui viennent en plus : l’électricité (variable en fonction des installations), l’assurance logement, le gaz... Fixez-vous une somme pour la nourriture, les factures de téléphone et les loisirs. En septembre, attendez-vous aussi à la taxe d’habitation et la redevance audiovisuelle si vous possédez un téléviseur récent.
Enfin, n’oubliez pas que l’on vous demandera une caution, équivalente à un ou deux mois de loyer, et très souvent un garant. Préparez-vous !

Les aides au logement

En fonction de vos revenus, vous pourrez bénéficier d’une aide au logement, qui sera déterminante pour votre budget. Pour effectuer la simulation de vos droit en matière d'aide au logement, rendez vous sur le site de la CAF.

Choisir votre petit nid

Sachez aussi que les logements les plus sympas partent vite et que la période idéale pour chercher se situe au mois de mai-juin, quand les étudiants ont fini l’année universitaire. N’attendez pas !
Pour bien choisir votre logement, vous devez être attentif à plusieurs points :
    - Le quartier et l’environnement : renseignez-vous sur le quartier et ses habitudes. Certains ont mauvaise réputation mais peuvent s’avérer finalement plus tranquille qu’il n’y paraît. Un petit coup de fil au commissariat du coin peut aussi vous rassurer…
    - L’accès aux transports en commun : certains quartiers peuvent vous séduire mais parfois ils sont mal desservis par les bus et métros. Calculez votre itinéraire !
    - Le voisinage : si vous êtes sensible aux bruits, vérifiez la proximité d’un bar ou d’une boîte, qui peuvent transformer vos nuits en enfer… Les voisins sont étudiants eu aussi ? Il y aura forcément des fêtes tardives… A l’inverse, si vos voisins sont de jeunes actifs ou des personnes âgées, vous aurez tout intérêt à modérer côté fête et musique…
    - L’état du logement : l’électricité doit être aux normes. Méfiez-vous des fils qui dépassent et des tableaux électriques rafistolés. Vérifiez le nombre de prises, la prise télé et téléphone. Traquez aussi la moindre tache d’humidité suspecte. Quand vous visitez, touchez les radiateurs. S’ils sont à fond, essayez d’en savoir plus sur l’isolation. Enfin, rien ne vous empêche de poser des questions aux autres locataires si vous avez l’occasion de les croiser. Ils sont souvent bavards… Enfin, s’il s’agit d’une chambre, mettez-vous bien d’accord avec le propriétaire : quelles sont les règles de vie, pouvez-vous recevoir du monde par exemple ?


Attention la caution !

Une étape importante : l’état des lieux. N’oubliez rien, vérifiez tout ! Certains propriétaires, peu scrupuleux mais dans leur droit, pourront vous « piéger » au moment de votre sortie. Définissez bien ce qui est de votre ressort et de celui du propriétaire. Ainsi, vous aurez certainement des frais d’entretien inattendus : détartrage d’un cumulus, remplacement d’une moquette ou d’un robinet… Posez toutes les questions utiles. Un propriétaire n’étant pas un autre, certains seront plus ou moins indulgents. D’autres ne vous louperont pas…

Assurance Habitation SMENO à partir de 25€/An

Voir Assurance multirisque habitation à partir de 25€/an Devis immédiat