BLOG

Sécurité sociale, mutuelles et assurances pour étudiants et jeunes actifs

Publié le dans Stage, emploi & job étudiant. Retour au BLOG

Trouver un job d’été à la dernière minute

L’année scolaire est finie, mais la quête d’un job d’été pour arrondir ses fins de mois ne fait que commencer ! Quels sont les bons plans ? Comment allier l’utile à l’agréable à une période qui n’est pas, à première vue, propice au travail ? Voici quelques idées de petits boulots de dernière minute.

1 / Vous aimez les enfants ?

Si les enfants sont en vacances pendant deux mois, ce n’est pas le cas des parents, ce qui veut dite que les systèmes de garde sont très recherchés à cette période. Pour bénéficier d’un maximum d’entretiens, inscrivez-vous sur des sites spécialisés qui proposent de la mise en relation parents/baby-sitter. Si vous aimez les nouvelles expériences, pensez aux hôtels de luxe qui proposent aux touristes des baby-sitters attitrés. Le + pour se faire embaucher dans ce genre de structures : parler plusieurs langues !

Dans une version plus classique, vous pouvez travailler en centre aérés ou alors en colonies de vacances pour allier l’utile à l’agréable et découvrir de nouveaux endroits. Pour cela, vous devez être titulaire du BAFA, même si pour certains postes, il n’est pas indispensable. L’avoir multiplie ceci dit les chances d’être embauché(é)…

2/ Vous aimez faire la fête ?

D’un naturel sociable, dynamique et plutôt couche-tard ? Proposez vos services dans les bars et restaurants à la plonge ou au service. Camping, pizzeria, crêperie, la demande à cette époque de l’année est forte… L’expérience, même si elle est souhaitée, n’est pas forcément indispensable. Cela permet, en prime, de faire des rencontres et de profiter du soleil si on a la chance de servir en terrasse… Pas désagréable…

3/ Vous êtes proche de la nature ?

Devenez cueilleur ou vendangeur le temps d’un été ! Viticulteurs et producteurs de fruits et légumes cherchent des mains pour la récolte de leur production. C’est un job d’été réputé fatiguant mais sympathique car au grand air et au contact de la nature. A noter : il est en plus possible d’avoir une rémunération intéressante si celle-ci est calculée en fonction de la productivité (rémunération au kilo cueilli).