logo Smeno

Le Januhairy, le mouvement body positive du mois de janvier

2019 s’annonce militant, sous le signe du hashtag #Januhairy. Après le Dry January, allez-vous adopter le mouvement body positive du Januhairy ?

Une tendance qui ne date pas d’aujourd’hui

Elle s’inscrit dans une démarche “body positive” qui consiste à accepter le corps tel qu’il est et reconnaître sa beauté naturelle.

Même si de plus en plus de marques valorisent cette initiative, le mouvement reste encore timide. En 2017, Adidas a choisi une célèbre instagrameuse Arvida Byström pour poser jambes "au naturel". La jeune femme a reçu de violentes critiques et même des menaces de viol et de mort...

En 2017 toujours, quand la blogueuse Morgan Mikenas a annoncé sa volonté d'arrêter de s'épiler, elle a été célébrée par les féministes mais a aussi reçu un certain nombre de messages d’insultes.

Le monde a alors pu constater que la non-épilation suscitait des réactions épidermiques !

Janvier 2019 : le mouvement #Januhairy

Ainsi, au mois de janvier 2019, les femmes sont encouragées à laisser vivre librement leur pilosité. Tandis que les résolutions fleurissent à chaque début d’année, une étudiante, Laura Jackson, propose de célébrer le lâcher-prise, le laisser-vivre et surtout l’amour de soi. L’objectif est de réfléchir aux diktats de la beauté. Chaque femme doit mener sa propre réflexion vis-à-vis de ce geste beauté : est-ce vraiment un choix personnel ou une contrainte sociétale intégrée malgré nous ?

Laura explique sa démarche sur le compte Instagram @janu_hairy, destiné au mouvement Januhairy : " À l'origine, j'ai laissé pousser les poils de mon corps dans le cadre d'une performance pour mon diplôme de théâtre en mai 2018. Je me suis sentie libérée et j'ai eu davantage confiance en moi, même si certaines personnes autour de moi ne comprenaient pas ou n'étaient pas d'accord avec le fait que j'arrête de me raser. Après quelques semaines à m'y habituer, j'ai commencé à aimer mes poils. J'ai aussi commencé à apprécier le fait de ne pas avoir à me raser régulièrement".

Laura nous raconte qu’elle a reçu beaucoup de soutien de son entourage, bien qu’elle ait dû répondre à beaucoup de questions sur sa démarche, ou plutôt sur le fait de laisser Mère Nature faire son travail. Et parce que nous ne vivons pas dans le monde des bisounours, elle a eu aussi droit à son lot de remarques désagréables avec des qualificatifs amicaux tels que “paresseuse” : “pourquoi devrions-nous être considérées comme paresseuses si nous ne nous rasons pas ? Et pourquoi devrions-nous avoir à prouver quoi que ce soit ?“

Beauté au naturel, le mouvement est en marche !

Pour des raisons totalement obscures, les poils féminins éveillent le dégoût, les règles sont encore un tabou et les femmes ont encore du chemin à faire pour revendiquer leur droit à être naturelles. Alors on salue les initiatives courageuses de ces femmes : qu’on adhère ou pas, elle font avancer la cause féminine ! Et vous ? Serez-vous de celles qui adoptent le #Januhairy ?

il y a 3 ans

Pour continuer ta lecture ...

Sécurité sociale VS mutuelle : quelle prise en charge de tes frais de santé ?

Temps de lecture : 4 min

Lire la suite
Santé, bien-être & prévention

Découvrez l'interview d'Antoine Dehay, CEO de Drinkwatch

Temps de lecture : 3 min

Lire la suite
Santé, bien-être & prévention
inscription newsletter

Rejoins la communauté

pour rester informé(e) de nos nouveautés et bons plans !

Devis immédiat
Contact
logo tchat en ligne