Rechercher

Santé, bien-être & prévention

Les écrans, c'est vraiment dangereux ?

Selon une étude, les jeunes français de 16-30 ans passeraient environ 2h12 par jour sur leur smartphone, dont 43 minutes sur les réseaux sociaux ! Alors, les écrans sont-ils dangereux pour la santé ? La SMENO a mené l’enquête !

Jetez un oeil aux réseaux sociaux dès le réveil, utiliser son ordinateur en classe, regarder les vidéos sur les panneaux publicitaires en attendant le bus, allumer la télévision ou la console de jeu en rentrant, scroller sur son téléphone pour s’endormir… Les écrans rythment de plus en plus nos journées, ils font partie de notre quotidien !

Les écrans ont-ils une incidence sur le bien-être ?

Mauvaise nouvelle : il est important de ne pas abuser de ces écrans. Une surexposition n’est clairement pas sans risque pour la santé. En effet, une pratique excessive peut avoir des impacts sur les capacités d’attention. Qui n’a pas eu de mal à se concentrer sur ses devoirs avec une télévision allumée ? La multiplication d’écrans a des conséquences réelles sur le bien-être. Plusieurs études s’accordent à dire que les enfants utilisant beaucoup les smartphones, tablettes, ordinateurs seraient moins heureux, plus anxieux et même plus déprimés que les autres et ils ont un impact sur l’estime de soi.

Alors que le temps passé devant les écrans, c’est du temps en moins à consacrer aux autres loisirs ! Il existe plein d’activités créatives ou physiques. Rester sur son téléphone ou tablette réduit donc le temps passé à faire du sport et augmente le grignotage. On comprend alors pourquoi les écrans favorisent les prises de poids...

Les écrans : les effets sur la santé

Les écrans ont aussi la réputation de nuire au sommeil. Selon une étude américaine, lorsque les adolescents passent 5 heures par jour sur les écrans, cela augmente de 50% les chances de moins dormir. Utiliser un appareil avant de se coucher entraîne des nuits plus courtes et ainsi qu’une plus grande fatigue au réveil.

Les retombées ne s’arrêtent pas là : d’autres études ont démontré que les enfants passant beaucoup de temps à regarder des contenus violents peuvent avoir des comportements plus agressifs, plus impulsifs ainsi qu’une diminution des capacités à faire preuve d'empathie. Ceux-ci peuvent également adopter une attitude passive vis-à-vis du monde extérieur.

Et ce n’est pas tout ! Les objets technologiques peuvent avoir des conséquences directes sur le développement. Une étude menée aux Etats-Unis montre qu’une surexposition aux écrans peut modifier le cerveau des enfants. Les scientifiques ont découvert un amincissement prématuré du cortex chez les grands utilisateurs. Le cortex est utile pour les fonctions comme le langage, la mémoire, la conscience, le raisonnement… Il y a bien de quoi s’alarmer !

Comment faire pour limiter sa consommation d’écran ?

Moralité : les écrans ne sont pas dangereux en soi, mais c’est bien leur utilisation excessive qui est problématique.

Il est donc recommandé de : limiter leur utilisation le plus possible, d’arrêter de s’en servir le soir de réduire les programmes violents.

Enfin, pour préserver ses yeux de leur lumière bleue qui pourrait les abîmer et affaiblir leur vue, il peut être envisagé de porter des lunettes anti-lumière bleue (ces lunettes peuvent être remboursées par nos mutuelles et notre Pack Santé), composées de verres permettant de filtrer cette lumière néfaste. Aussi, il est important de ne pas oublier de laisser au moins 50 cm entre l’écran et les yeux. Certains smartphones vous envoient des notifications sur votre temps d’écran quotidien. Pourquoi ne pas se challenger et tenter de réduire le vôtre ?

Jeu Saint-Valentin 2019

Saint-Valentin 2019 : quel starter pack choisis-tu ?

La SMENO -

Du 8 au 17 février 2019, venez participer à notre Grand jeu Saint-Valentin sur Facebook et tentez de remporter des cartes cadeaux Netflix, Uber Eats, FNAC ou des smartbox de restautant ou beauté.

Actions solidaires : les étudiants aussi peuvent agir

Vie pratique & bons plans étudiants -

En étant étudiant, on a parfois l’impression de ne pas avoir les moyens d’aider les autres, bien que l’envie soit présente. Il existe pourtant des gestes et actions solidaires simples pour favoriser l’entraide. Certaines activités (qui ne coûtent pas grand chose) peuvent avoir des impacts directs et concrets sur notre monde et le rendre meilleur !

Crêpes

Véganes, sans lactose, sans gluten : des crêpes pour tous les gourmands

Vie pratique & bons plans étudiants -

Ca y est, le décompte est lancé avant de vous régaler avec les crêpes de la chandeleur ! Mais d’ailleurs, d’où vient cette tradition de la chandeleur ? Et pourquoi mange t-on des crêpes pour la fêter ? Et surtout : existe-t-il des alternatives aux crêpes classiques pour les végétaliens ou vegans, les intolérants au lactose et au gluten ?

La SMENO s'engage pour mieux vous satisfaire

Faire de votre satisfaction une priorité

Newsletter
Soyez au courant des actualités SMENO :