logo Smeno
logo Espace Perso Smeno
Gardez le sourire, avec le blog Smile de la SMENO.

Covoiturage : faut-il une assurance spécifique ?

Faire du covoiturage, c’est l’assurance de rendre les trajets plus sympas ! Sur de courtes, moyennes ou longues distances, c’est la solution la plus économique et écologique.

Mais partager son véhicule n’est pas sans conséquences, et en cas d’accident, c’est la responsabilité du conducteur qui entre en jeu. Il est essentiel de veiller à bien s’informer sur les obligations en matière d’assurance avant de proposer un trajet en covoiturage.

Alors, prêt à partir ?

Qu’est-ce que le covoiturage ?

Par définition, le covoiturage, c’est l’utilisation d’un même véhicule par plusieurs usagers, pour un trajet court ou long, exceptionnel ou régulier, tout en partageant les frais relatifs au transport.

Cette solution concerne uniquement les particuliers : étudiants, collègues de travail ou voyageurs en vacances. De plus, beaucoup de plateformes collaboratives se sont développées pour mettre en relation, et en toute sérénité, conducteurs et/ou piétons.

Le but ultime du covoiturage ? Partager les frais de déplacement bien sûr ! Le carburant, Les frais de péages, les frais des parkings… Mais attention, aucune contrepartie financière ne doit être ajoutée à ces frais, sinon cela s’assimile à une activité de transport professionnelle et exige une assurance spécifique.

Le covoiturage n’a pas pour but d’arrondir les fins de mois difficiles, il a pour objectif d’optimiser les frais de transport. Et ce n’est pas tout, grâce au covoiturage, on fait un geste pour la planète en décongestionnant les routes et en limitant les émissions de CO2.

La responsabilité du conducteur 

Avant tout, il est recommandé au conducteur de déclarer à son assureur son projet de covoiturage, afin de prendre connaissance des garanties, des risques, du niveau de couverture et d’autres spécificités importantes liées à cet usage de son véhicule.

La responsabilité du passager 

Il est aussi conseillé aux passagers de toujours vérifier, avant de s’installer dans l’habitacle, que :

  • Le conducteur est bien titulaire du permis de conduire,
  • La vignette du certificat d’assurance collée sur le pare-brise est bien valide.

En effet, le contrat d’assurance de l’automobiliste vous couvre en tant que passager. Ainsi, en cas de dommages corporels lors d’un accident, vous serez par conséquent assuré grâce à la responsabilité civile souscrite par le conducteur du véhicule.

De plus, avant d’accepter de prendre le volant, veillez à bien vérifier auprès du conducteur que son assurance responsabilité civile couvre cette situation spécifique. Si ce n’est pas le cas, refusez de prendre le volant.

Quelle assurance auto pour faire du covoiturage ?

Faire du covoiturage sans exiger de contrepartie financière autre que la contribution aux frais de déplacement ne nécessite pas de souscrire un contrat ou des garanties d’assurance particulières. Il n’existe donc pas d’assurance spécifique au covoiturage.

Comme pour un conducteur classique, vous devez souscrire au minimum à un contrat assurance responsabilité civile ou assurance au tiers : assurance minimale qui vous permet de conduire en toute sécurité (et légalité). Celle-ci protège contre les dommages matériels et physiques causés par le conducteur à un tiers, ce qui inclut les passagers du véhicule.

Les mentions à vérifier sur son contrat d’assurance :

Lorsque que vous choisissez de faire du covoiturage, il est nécessaire d’ajuster les options de de votre contrat afin de bénéficier d’une couverture optimale et d’obtenir une indemnisation en cas d’accident. Il est essentiel de vérifier :

  • Si les trajets domicile-travail, lorsqu’il s’agit de covoiturages entre salariés d’une même entreprise, sont assurés. Si ce n’est pas le cas, il faut opter pour une extension de couverture.
  • Si vous prêtez régulièrement votre véhicule, tous les conducteurs du véhicule doivent être couverts par le contrat d’assurance. Cette extension de garantie entraîne un coût supplémentaire à votre budget mais limite la casse en cas de sinistre causé par un autre conducteur.
  • Certains contrats intègrent « le prêt du volant », il permet de confier la conduite de votre véhicule à l’un des covoiturés. Mais attention, certains contrats d’assurance interdisent en effet le prêt du volant et une franchise peut être majorée dans le cas d’un sinistre causé par un tiers au volant. De plus, ce prêt peut être interdit aux conducteurs novices et le limitent à une liste de personnes définies lors de la souscription du contrat.

Quelle est l’indemnisation de l’assurance Auto covoiturage en cas d'accident ?

En cas d’accident, si tu as prêté ton véhicule à un passager lors d’un long trajet, tu seras tenu pour responsable et un malus te sera appliqué.

Pour ce qui est des niveaux d’indemnisation, les démarches sont les mêmes que pour un sinistre classique. Pour plus de détails, tu peux consulter ton contrat d’assurance Auto SMENO.

Je découvre l'assurance AUTO SMENO !

Pour la rentrée bénéficiez d'un mois Offert sur toutes nos mutuelles !

- du 25/08 au 31/10/2022 avec le code rentrée2223 -

C’est très simple, il suffit de :

  • Sélectionner la rubrique Mutuelle santé

  • Répondre au questionnaire « Trouvez VOTRE mutuelle en 5 questions » - ce questionnaire est nécessaire pour vous proposer la meilleure offre selon votre profil !

  • Rentrer le code promo « rentrée2223 » au moment du paiement

il y a 9 mois

Pour continuer ta lecture ...

Trente euros offert sur l'assurance moto

Temps de lecture : 1 min

Lire la suite
Vie pratique & bons plans étudiants

La SMENO lance sa nouvelle assurance auto !

Temps de lecture : 3 min

Lire la suite
Vie pratique & bons plans étudiants
inscription newsletter

Rejoins la communauté

pour rester informé(e) de nos nouveautés et bons plans !

Devis immédiat
Contact
logo tchat en ligne